Novembre 2017
LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Derniers sujets
» Licence 2018
Dim 12 Nov - 17:49 par Yvon

» soirée moules frites
Dim 12 Nov - 14:04 par Yvon

» Sortie dimanche 12 novembre 2017
Jeu 9 Nov - 20:38 par Philippe Nunes

» Etape du tour 2018
Mer 8 Nov - 17:43 par PREPOGNOT

» Randonnée humanitaire 5 novembre 2017
Dim 5 Nov - 14:23 par Mathieu V.

» Sortie mercredi 1er novembre.
Mer 1 Nov - 14:51 par Yvon

» Octobre Rose 2017
Lun 30 Oct - 7:48 par Yvon

» Sortie week-end
Sam 28 Oct - 20:33 par el president

» Sortie week-end
Ven 27 Oct - 17:42 par Philippe Nunes

Partenaires

créer un forum

Suivre Forumactif sur FacebookClub

CR HELLAS RALLY 2017

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

CR HELLAS RALLY 2017

Message par JLouis le Lun 5 Juin - 8:58

Un petit CR d'une semaine pas comme les autres....

Samedi 20

On se retrouve avec Franck à l’aéroport de Toulouse pour prendre les airs en direction d’Athènes via Munich .
A notre arrivée , Bernard et Jérome sont déjà là et nous attendent pour prendre la voiture de loc….une 208, il va falloir se serrer un peu avec les bagages cabines de chacun mais ça rentre ! direction Nafpatkos, 260km  d’autoroute.
On arrive vers 18h direction l’hôtel où nous le verrons par la suite , se trouvent la plupart des top pilotes…
Et l’attente commence car pas de nouvelles de Vincent , Stephanie et Gâchette (Damien) avec le camion depuis l’arrivée en Albanie….Car avec la grève de la compagnie Superfast , il a fallu trouver un plan B en urgence mais cela voulait dire sortir de l’UE , douane Albanaise …
On donne un coup de fil et les voila qui arrivent sur le bivouac, Ils ont géré car vu le chargement dans le camion , ils ont été directement envoyé vers le transit !!!!
Bon déjà une bonne chose , on débarque les motos , on s’installe , on monte le barnum , et on branche la pompe à bière !
Retour vers l’hôtel, où nous sommes invités à prendre le buffet gratuitement ce soir , sympa et commerçant.


Dimanche 21

réveil 6h30, on attend avec Franck l’heure du petit déj , tranquillement car tous ce passe à l’hôtel où nous sommes . réception des papiers , caution pour le tracker, contrôle technique de la moto et du casque. , perception des numéros ….bon , là, on y est !
la pression monte malgré une ambiance assez décontractée .
Je vérifie un peu la moto …mais tout avait été bien validé après la sortie de Bubu en Avril , surtout coté navigation, je vois le montage de Vincent et Stéphanie … Hum! J’émets quelques réserves sur le montage…mais bon , je ne suis qu’un poireau qui n’y connaît rien …
On salue Salva et Issac avec leur armada espagnole 15 motos et un quad sans compter les top pilotes Farres et Cervantes.
Soirée tranquille après le briefing de Meletis, le directeur de course. Premier RB à annoter , pas de modif, 15km de liaison, suivi de 60 km de spéciale et 15 km pour le retour
Demain . prologue. première mise en situation


Lundi 22

On se lève vers la même heure ,
petit déjeuner pas trop tôt, franck part dans les premiers vers 12:00 , moi vers 14:20….dans les derniers avec des top pilotes motos comme Birch sur bicyclindres . j’aurais l’avantage de les voir me doubler…je pars de
Il faut déjà comprendre le déroulement des temps TC0 départ bivouac avec un temps imparti pour rejoindre TC1 puis le TSS en suivant pour prendre le départ de la spéciale au temps prévu sur la start liste…
Pas de souci pour la suite , on prend vite le pli de savoir derrière qui on part le matin …
Il fait plutôt chaud et sec , je vais manger de la poussière …
Gorge sèche, Ten seconds , 5, 4, 3, 2, 1 ,GO ! ,c’est glissant petits cailloux sur terre séche , voire une sorte de fech fech et avec des crevasses à éviter et déjà les épingles s’enchainent , les bras me brûlent déjà , je suis concentré sur le pilotage et oublie la nav tellement  c’est technique avec le bicylindre,
Je me reprends dès que le terrain me le permet…épingle à droite avec forte montée sans élan , j’arrive en haut et je vois Salva et un autre  qui viennent de ma gauche et partent sur la piste qui monte à droite , je ne lis pas mon RB, je suis , pensant bien faire ….erreur! on fait demi tour au bout de 300 m…Bon on se calme …je reprends le fil et laisse partir Salva. Il faut rouler à son rythme et avec la tête…le reste se passe bien …jusqu’a ce que les SSV commencent à revenir  . Stress et poussière .Arrive une DZ (speed limit) à 40 km/h , on quitte la piste pour une route en descente vers en village, je regarde mon compteur sur le trip . M..de ! 42 ! je me maudis et me déconcentre un peu car je vais rater dans le village un embranchement , je ne m’en rends pas compte car dans le village je retrouve les indications du rb presque à l’identique . je me perds et finis par me poser et revenir sur la vignette que j’ai sauté à l’entrée du village , j’y laisse
au moins dix minutes. c’est ma plus grosse erreur de nav de tout le rallye car dans cette zone tu ne peux jamais dépasser le 40 , dur pour les nerfs quand tu cherches ton chemin.
je finis par rattraper un concurrent …je n’y croyais pas trop , mais le gars au vu de la moto , il s’est pris au moins une pelle…je vois un espagnol  en 1200 arrêté sur la piste ….ben , je m’arrête. courroie d’alternateur cassée ! il attend la voiture balai.je repars et je reviens sur le gars qui en a profité pour me repasser devant….ben lui , il fait la course ! je finis par le repasser et finir devant lui , non mais !
je suis dans les choux au classement mais ce n’est pas une priorité, je dois FINIR.
Je rentre au bivouac pour voir les mines déçues de Vincent et Stéph. Vincent a cassé son support de rb et fini la spéciale en suivant  un gars après avoir tenter de rouler en tenant le rb avec la main …
Pas la joie…du coup on zappe la cérémonie d’ouverture .
demain , grosse étape 330km dont plus de 200 km de spéciale.
On se couche après minuit  voire beaucoup plus tard pour Vincent…demain départ dans les derniers vers 8:00

Mardi 23

Le temps est clair avec du soleil une bonne température pour rouler , je ne me charge pas des kway de pluie …notre voisin italien avec une CRF1000 préparée AFRICA QUEENS full carbone, a regardé le bulletin météo , pas de nuages !!!
Arrivé au départ de la spéciale, je suis surpris de voir autant de pilotes ….et  on voit les top pilotes partir  quel spectacle et le bruit des monos dans la montagne ! Presque une heure de retard dans les départs , c’est la foire pour donner son carton à l’heure prévue…
Je pars enfin, le  début est génial sur une piste sans gros danger une nav assez  simple ,mais dès que je suis concentré sur le pilotage  sur des enchainements techniques , je rate encore un changement de direction , demi tour , je suis rattrapé par deux motos , la canadienne  et mon espagnol sur la 1200 avec sa courroie cassée, il a pris des pénalités mais a pu repartir , c’est l’intérêt de ce rallye…
La canadienne bouchonne …l’espagnol finit par la passer car elle ne se range pas , je tente de passer mais elle me ferme la porte par deux fois ! bon ok, j’attends …arrive un changement de direction , et comme je m’en doutais, elle ne navigue plus avec la pression que je lui ai mise elle ne sait pas où elle doit aller , moi, je sais , et zou, je passe,
Je me régale et finit assez content cette spéciale, je rejoins la neutralisation pour essence ,on commence vraiment à être en altitude et le ciel finit par de se charger et le premières gouttes tombent lorsque j’arrive au camion citerne pour ravitailler, je repars sur une grande piste limitée à 50 dans cette liaison…et bêtement, dans un grand droit avec un terrain caillouteux instable , je perds l’avant , première gamelle, je tords ma pédale de frein
et casse mon cligno arrière, je repars , un peu touché moralement par ma bêtise …commence alors , ma plus mauvaise après midi du rallye…
j’ai une bonne vingtaine de motos devant moi pour prendre le départ de la deuxième spéciale, et maintenant, il pleut vraiment fort , je m’abrite sous la tente du départ, les SSV , passent devant moi dans l’ordre de départ qui est un peu n’importe quoi, je me dis tant mieux , je ne les aurais plus sur la piste…je vais rapidement déchanter…
Je prends le départ, je suis trempé, j’ai froid , mais la première grimpette me réchauffe !
la piste est ravinée et tourne un peu , je n’y vois rien avec la pluie, je freine un peu tard mais je me mets en glisse moteur calé et roue arrière bloquée , et bin  dans la ravine deuxième gamelle de la journée, je relève la moto, et me rend compte du pourquoi…la pédale est passée sous le pare cyclindre au freinage et n’est pas remontée , je sors les outils pour lâcher le câble de sécurité de la pédale pour pouvoir la détordre plus facilement.
je repars , mais les conditions sont infernales, le terrain est détrempé et la boue est remuée par les SSV, les crampons se chargent, l’avant flotte et le pneu scorpion Rally ne tracte plus .
je retrouve Stéphanie sur la piste, on décide de continuer ensemble, je navigue et elle me suit même si des fois, elle peut aller plus vite …elle est en 250cm3 .
on arrive sur un tas de roches effondrées sur la piste , je l’aide à passer, puis arrive un gars il me propose de m’aider à passer, sympa. je la passe tout juste avec le sabot posé.
Les km défilent difficilement Stef est devant , je passe sous un arbre et me prend une branche dans le masque, pleine de boue projetée par les premiers, je ne vois plus rien, je passe mon gant…pas mieux. je perds l’avant et babadoum ! je glisse et je suis stoppé par une souche à gauche de la piste…je reprends mes esprits…relève la moto après avoir bu un coup, il ne pleut plus …c’est déjà ça. Stef a continué.
je repars en mode sécure et j’arrive sur un passage de rivière niveau 2, ok!
je ne prends pas le temps de sonder le fond …Grave erreur! avec la pluie tombée, la rivière s’est gonflée et j’ai de l’eau au genoux , je me rends compte que cela va être compliqué , je veux sortir les jambes et splash !la moto a buté sur une grosse pierre et j’ai calé,  mis le pied dans un trou à droite et le courant de la rivière me couche la moto, j’ai plongé entièrement dans l’eau sur le coup !
je réalise que la moto va se noyer …j’essaie par deux fois de la relever mais je suis à contre courant…la rivière gagne par deux fois , j’entends un bruit de moteur…Un SSV, il s’arrête , je leur fait signe de venir m’aider , le copilote ne me regarde pas ,il a les yeux dans ses notes , il passe en amont sans s’arrêter de l’autre coté…tous les noms de volatiles y passent ! dans la foulée, un quad arrive, Ah ce grand costaud va m’aider…ce bourricot comprend à mes signes qu’il ne faut pas passer….il fait MARCHE ARRIERE !!!!
Bon ,là je suis vraiment seul…je décide de tirer la roue avant pour revenir dans l’axe du courant, j’y mets tout, et me dépêche d’essayer de la lever car dans ce sens , la boite à air va se remplir vite fait !
J’y suis, je ne veux pas la redémarrer de suite …mais je ne peux pas la pousser non plus donc je la maintiens debout dans le courant , je donne un coup de démarreur , rien …
je me dis c’est mort….je reste comme ça une éternité de quelques secondes…je retente une dernière fois…et le moteur repart, grands coup de gaz, première, je sors de l’eau , j’hurle dans mon casque comme un fou …
j’arrive à la neutralisation pour faire le plein et changer de rouleau de rb, j’ai froid , trempé comme un canard, je baigne dans mes bottes, les gens de la station me donne un sac plastique comme plastron …je finis par un piste sympa et je finis par rattraper le quad qui a fait demi tour …je ne comprends pas par où il est passé , je le double et termine devant lui la spéciale je rentre au bivouac , il est prés de 20:15…
je suis vidé mais heureux d’être encore en course …



Mercredi 24

On se lève plus tard que la veille car suite aux intempéries de la veille et à celles prévue aujourd’hui, nous ne ferons que la première spéciale de la journée , les deux autres devant nous amener en haute altitude … donc seulement 40km !
c’est court mais intense des montées pleines de cailloux , c'est de nouveau très physique comme le début du prologue. mais je suis plus dedans , je remonte des concurrents partis devant moi avec des monos , en plus, Je double !!!!
je vois des gars en train de chercher le bon chemin à l’approche d’un hors piste, j’hésite aussi, mais pour une fois , je me fais confiance ….et ça paye !!!
Un avion me passe ce qui me fait considérer la différence de vitesse avec les 450 ou 500…J’attaque une montée qui zigzague un peu avec des épingles , l’embrayage souffre , je me demande si j’ai bien fait de durcir un peu la fourche ….je mets gaz pour monter mais je  me fais renvoyer sur une paroi après avoir pris une grosse pierre , boum ! parterre ! Il y avait longtemps !!!
je galère un peu à la lever car coincée contre la paroi rocheuse….les motos me repassent, Merdum !
je finis la spéciale après avoir repris une pelle car je suis passé trop prés d’une crevasse avec ma roue arr qui a glissé dedans et renvoyé en crabe.

Bon , ben tant mieux que ce soit fini pour aujourd’hui.

retour bivouac, Franck a fait sa spéciale du rally ! je crois qu’il est 24 !!! pour Vincent les galères de Nav’ continuent ! casse du câble de tripmaster …
Je bricole ma pédale de frein de nouveau qui s’est tordue , mon montage de nav tient bien ! (Merci Franck !!!!) ,On va au briefing du soir . Une seule spéciale de 80km…en raison des orages annoncés de nouveau. Je serais bien aller me reposer mais une chose une autre , la journée passe à 2000 à l’heure et c’est déjà le moment d’aller diner avec la team et d’aller « faire » le RB

Je commence à me poser des questions sur mon choix de pneus pour la suite…
Je décide d’aller les gars de GoldenTyre sponsor du rallye pour ce qui pourrait convenir comme pneu plus enduro pour ma 800…et avec montage en Bibmousse, après discussion avec Salva et Isaac.
Ils me changent mon Scorpion Rally AR pour un GT713 et mousse renforcée désert. je vais bénir ce choix par la suite….


Jeudi 25

Je commence à prendre  mes marques le matin pour prendre les affaires sans rien oublier , remplir le camelbak, prendre la balise , l’allumer la mettre le sac, prendre les sousous pour le ravit essence, le téléphone, le scotch , les RB dans un sac ETANCHE, car après mon plongeon dans la rivière de Mardi, j’avais le dernier rb qui avait pris l’eau et menacé de se couper….
je suis remonté dans le classement de la spéciale ….mais je suis toujours dans le dernier 1/3,
Franck et Vincent sont partis depuis une demi heure , je me pointe devant la tente de départ , je suis bien en avance …mais un commissaire vient vers moi et me demande mon tracker , je lui dis dans quelle poche  il est mais il ne le trouve pas .
Je le cherche à mon tour à l’endroit habituel , nada ! ????? je me revois le mettre dans le sac…ben il est tombé quand je m’habillais….rien sous le barnum , je pars à l’hotel en mode moutarde qui me monte au nez….rien, je reviens voir le gars de l’orga, « no Tracker , No race »
Bon après un allez retour à lhotel car le dernier signal émis par la balise était la-bas , je finis par retrouver la balise DANS mon camelbak !!!!!mais tout au fond, et cachée par le téléphone, celui-ci faisait écran …je pars avec 27 minutes de retard….mais arrive à l’heure pour le départ de la SS, la spéciale est éprouvante mais courte 79km…je rentre avec Steph qui ne dépasse pas le 70 pendant 70 km….interminable, ce retour,
J’ai pris 27mn de pénalité…un peu contrarié de ma bêtise …je finis par aller voir Meletis sur les conseils des copains pour plaider ma bonne foi …il retire ma pénalité sans problème mais ne peut pas changer la starting list du lendemain, pas grave .. j’ai l’habitude de partir dans les derniers…Je ne regarde pas trop les classements mais je dois être au delà des 125ème en overall.
Demain c’est the big day…
Je finis le RB à 1h du mat’…on dort peu sur un rally raid…

A Suivre Very Happy
avatar
JLouis

Messages : 101
Date d'inscription : 11/01/2015

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet
 
Permission de ce forum:
Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum